Lyvia Cairo partage son expérience avec nous

Lyvia Cairo, Bloggueuse à succès et coach en développement personnel nous explique comment, en étant elle même, elle a réussi à vivre de son entreprise.

 

www.nosinspirations.com www/lyviacairo.com
Lyvia Cairo, Inspiration de la semaine.

Comme je l’explique dans la page de Bienvenue, la confiance en soi (j’irai même jusqu’à dire la foi en soi) est un paramètre primordial pour réussir d’une façon générale et encore plus en tant qu’entrepreneur(e). Pouvoir faire le vide, s’écouter, se faire confiance et se motiver permet de traverser avec quiétude les embûches qui peuvent se trouver sur notre chemin. Dans ce domaine, je pense que Lyvia Cairo est le meilleurs exemple de confiance et de foi en soi-même que je connaisse. J’ai donc voulu en savoir plus sur sa personnalité et son expérience. Elle partage son parcours avec nous, dans cette interview.

Bonjour Lyvia, est ce que tu peux te présenter?

 

Lyvia, je suis guadeloupéenne, créatrice de lyvia débloque. Permettre à chacun d’accomplir les projets qu’ils ont envie d’accomplir. Je crois vraiment que chaque personne a les talents nécessaires pour arriver à ce qu’on veut arriver mais qu’on ne nous a pas vraiment appris à les exploiter et à avoir confiance en nous et c’est ce que j’enseigne. Je crois vraiment qu’il y a beaucoup à faire et que chaque personne a les capacités de faire indifférence. Je suis blogueuse écrivaine, j’accompagne des personnes

 

Mon message principal est être toi suffit pour avancer dans ce que tu fais et gagner de l’argent à partir soi.

 

Quand tu as quitté ton travail, comment s’est passé la transition entre ce que tu faisais avant et ce que tu fais maintenant ?

 

Quand j’ai quitté mon travail je ne savais pas ce que je voulais faire. Je n’avais pas l’idée d’être entrepreneur. Je suis partie dans l’optique de trouver un autre travail, de trouver un job qui me correspondrait mieux. Quand je suis partie j’avais commencé un blog ou j’écrivais. J’ai passé un an à me demander ce que je voulais faire de ma vie sans me dire que je pouvais gagner de l’argent avec ce blog. Enfin je savais que c’était possible de monétiser un blog mais moi je n’avais rien à vendre donc dans ma tête c’était bon pour les autres mais pas pour moi. Je me suis beaucoup investi dans mon blog sans pour autant me dire que ça allait être mon métier. Il n’y a pas vraiment eu de déclic, ça a été progressif, certains événements m’ont conforté dans cette idée de monétiser.

 

 

Comment se sont déroulés tes début ?

 

Quand j’ai quitté mon job j’avais aucun revenu. J’ai pas travaillé en France donc je n’avais pas les assedics. Je suis venue vivre avec mon chéri, avec qui je partageais les frais. Sinon j’ai donné des cours de maths, j’ai été traductrice en freelance. C’était pas confortable mentalement car je ne savais pas vers quoi j’allais. J’avais très peur de juste ne pas trouver, de patauger sans savoir. Je cherchais pas vraiment d’emploi car je ne savais pas dans quoi je voulais me lancer. Je pense que j’ai passé plus de temps à réfléchir à ce que je voulais plutôt qu’à chercher.  Pendant cette période je me suis rendue compte que je ne voulais dépendre de personne. Ca a fait qu’aucun job ne me parlait .Et c’est la que j’ai compris que je n’ai pas vocation à travailler pour quelqu’un car c’était vraiment difficile pour moi de me conformer. J’ai beaucoup de mal à voir comment tu peux être toi dans le cadre du salariat. Si j’accepte l’idée que ca peut convenir à certaines personnes, mais pour moi c’est pas possible.

 

 

Comment as tu trouvé tes sources de financement au début ?

 

Je n’ai pas eut de sources de financement au début. Ma source de financement c’était mon chéri. J’ai pour principe de ne dépenser que l’argent que j’ai. Je n’ai demandé de l’argent à personne et la seule personne qui me finançait c’était lui. Quand j’ai quitté mon job j’étais endettée. Non seulement je n’avais pas d’argent mais en plus je remboursais donc c’était hors de question pour moi de m’endetter encore. C’était pas possible de demander des sources de financement à quelqu’un. Donc je me suis dit qu’il fallait absolument que j’arrive à  générer de l’argent pour rembourser les sous et gagner ma vie.

 

T’es tu tournée vers des organismes d’accompagnement ?

 

Non, j’ai regardé un peu un début mais il a fallu que je trouve ma façon de travailler. Je me suis faite accompagner mais par des coachs qui m’ont globalement aidé à affirmer mon identité de marque et à gagner de l’argent tout en étant soi même.

 

Quel conseil donnerais tu à une amie qui veut se lancer?

 

Etre toi suffit. On croit qu’il y a plein de façon de tester et de faire les choses. Sur internet tu vas trouver plein de règles sur comment faire les choses pour réussir. Tu peux rapidement te perdre. Et tu veux tout faire bien. Les gens vont te dire ce qui a marché pour eux mais ça ne veut pas forcément dire que ça va marcher pour toi. Moi j’ai créé ma façon de travailler et de faire le choses. C’est peut être pas le plus optimale ni ce qui converti le plus mais c’est une façon qui me convient le mieux, qui ne me prend pas la tête et je crois que c’est ce qui a le plus de valeur.

www.nosinspirations.com entrepreneuriat développement personnel

Comment es-tu parvenue à attirer tes premiers clients?

 

 

Mes premiers clients ont été mes premiers lecteurs. Pour se faire connaître il faut aller vers les gens de la façon la plus naturelle possible. Tu peux pas te développer en isolation. Pour toucher du monde il faut y aller. J’ai interviewé beaucoup de personnes qui ont partagé à leur réseau. Si faire interviewer et faire des interview. C’est aussi beaucoup de bouche à oreille. LA qualité est importante.

 

Quelle a été la plus grande difficulté à laquelle tu as dû faire face?

 

Ne pas avoir d’argent. Il y a eut un moment où j’avais vraiment pas de sous ou j’avais commencé à monétiser et où ça marchait pas encore. Je suis partie  à l’étranger pendant 4 mois. C’était une période de battement de quelques mois, si je n’avais pas la foi que ça marchait et que je n’étais pas à côté de la plaque j’aurais sûrement abandonné.

Il y avait un côté ou j’étais à la quête de ce que je voulais proposer. Je me demandais si je ne me trompais pas et ça c’est difficile car si ca ne marchait pas je ne sais pas ce que j’allais faire. Mais heureusement je me suis jamais dit ça au point ou j’ai voulu abandonner. Mais c’était une période difficile car le doute était mêlé au manque d’argent.

 

« J’avais une confiance inébranlable. J’avais peur, mais pas de ne pas y arriver »

 

Comment as tu surmonté cette difficulté ?

 

J’avais la foi en moi et beaucoup de confiance dans le fait que je ne me trompais pas. J’avais aussi beaucoup de soutien de mon compagnon et de mes amis.

 

Quelle leçon en as-tu tiré ?

Notre force vient de l’intérieur. On attend souvent que quelque chose se passe. Mais en fait ca vient vraiment de l’intérieur. Même quand c’est difficile

 

Quel est ton outil de gestion privilégié ?

C’est Slack pour échanger et discuter en équipe.

 

Ce qui te plait le plus dans ce métier?

Je fais ce que je veux quand je veux où je veux et je suis en accord avec mes objectifs de vie.

 

Comment rester motivée dans les moments difficiles ?

J’ai des habitudes liées à mon état d’esprit. J’écris beaucoup tous les matins. C’est un travail de tous les jours pour dépasser les moments difficiles. Tous les matins je travail sur mon état d’esprit je fais des affirmations, je visualise ce que je veux accomplir et voilà.

 

As-tu des modèles de réussite ?

Toutes les personnes qui gagnent de l’argent en étant auteur. Pour moi la réussite c’est écrire et gagner de l’argent.

 

Une philosophie entrepreneuriale ?

Etre toi suffit

Quel conseil donnerais-tu à une amie qui souhaite se lancer?

Commence. Ne te prends pas la tête sur le comment, fais des pas au fur et à mesure comme tu es et vois ou ça t’amènes.

Comment est ce que tu fais face à un challenge?  

Je respire : je visualise le résultat comme si c’était déjà fait.

 

Quelle est ta devise ? 

Rien n’est grave sinon tout est grave

 

La plus grande leçon que tu as apprise c’est  

Personne ne sait mieux que toi. t’as pas besoin de demander l’avis de quiconque

Ta citation préférée?

« Je vais mourir alors pourquoi ne pas tout faire ? » de Maya Angelou

Laisser un commentaire